3 millions supplémentaires alloués au budget des bourses d’études !

Une première victoire pour les boursier.ère.s du Canton de Vaud

 

Dans sa séance du 1er avril dernier, le Conseil d’Etat a donné son feu vert pour augmenter de quelque 3 millions le budget alloué aux bourses d’études. Cette décision est le fruit d’un processus consultatif auquel Jet Service, le secteur jeunes et personnes en formation du CSP Vaud participe depuis avril 2018 au sein de la Plateforme Bourses.

 

Suite au rattachement de l’Office des bourses (OCBE) au Département de la santé et de l’action sociale (DSAS), et aux difficultés rencontrées dans l’application de la nouvelle loi (dès avril 2016), le Conseiller d’Etat sortant M. Pierre-Yves Maillard a institué cette plateforme qui réunit Jet Service, la Fédération des associations d’étudiant.e.s et le syndicat SUD Etudiant.e.s et Précaires autour de l’OCBE.

 

L’augmentation du budget comprend les trois mesures suivantes :

 

  1. Augmentation des frais de repas pris à l’extérieur de 7.- à 10.-
  2. Augmentation des frais de transport dorénavant calqués sur les montants des zones tarifaires (en lieu et place d’un forfait transport sous-évalué).
  3. Assouplissement de l’accès à l’indépendance financière (pour rappel 6 ans ou 2 ans si diplôme professionnalisant en main). Autrement dit, il ne s’agira plus de démontrer mois par mois des revenus donnant droit au statut d’indépendant mais d’avoir obtenu un montant de revenus annualisé.

 

Depuis les premiers travaux visant la révision de la loi sur l’aide aux études et à la formation professionnelle (LAEF) en 2014, menés sous l’égide d’Anne-Catherine Lyon, jusqu’à la Plateforme Bourses, Jet Service a continuellement attiré l’attention des pouvoirs publics sur les points problématiques voire régressifs contenus dans cette récente loi, son règlement et son barème par un important travail de documentation.

 

Le CSP Vaud salue donc cette décision qui représente une augmentation de 500.- par boursier.ère (selon le calcul de l’OCBE). Toutefois le chemin ne peut s’arrêter là, la loi actuelle et son règlement nécessitant une révision de fond à bien des égards, un nouveau calendrier attend la Plateforme Bourses dans lequel le CSP Vaud continueras de défendre les droits et les conditions des personnes en formation.