Historique & Organigramme

Le 12 juin 1963, le Synode de l’Eglise réformée évangélique neuchâteloise (EREN) décidait la création du Centre social protestant, qui a officiellement commencé son activité en 1964.

Le CSP fut donc jusqu’en 2015 l’un des organes de l’EREN, par lequel il a exercé son ministère diaconal et manifesté sa volonté de répondre, pour l’amour du Christ, aux détresses et aux problèmes sociaux de notre temps. En 2015, le CSP devient une Fondation privée, liée à l’EREN par une convention qui confirme ce rôle.

Fondateur du Centre social protestant Neuchâtel, le pasteur André Clerc a fait preuve d’un grand esprit de pionnier. En 1977, le pasteur Francis Berthoud lui a succédé. Il a été remplacé, en 2001, par le pasteur François Dubois. Depuis le mois d’avril 2007, la direction du CSP est assumée par Pierre Borer, assistant social.

Depuis sa fondation, le Centre social protestant Neuchâtel a œuvré dans les divers secteurs de l’action sociale, entre autres dans la lutte contre la drogue, en participant à la création et à la gestion des foyers pour personnes socialement en difficulté, à la création de la Fondation Carrefour et, par le pasteur Berthoud, à la création du Fonds cantonal de désendettement.

Dès sa création, le CSP Neuchâtel s’est mis au service de tous ceux qui le sollicitaient sans distinction de confession ou de nationalité.

Organigramme

Le CSP Neuchâtel est devenu une Fondation de droit privé en 2015. Pierre Borer en est le directeur, Isabelle Baume la directrice adjointe et Fabienne Sallin la responsable financière.

La Fondation est administrée par un Conseil de fondation qui exerce la direction suprême de la Fondation. François Kistler en est le président.