Le degré zéro de la solidarité

Décrocher un visa humanitaire pour notre
pays est une mission impossible pour les
Afghan-e-s en danger.

Le CSP Genève demande que la Confédération mette rapidement sur pied une solution d’accueil pour les Afghan.e.s menacé.e.s dans leur pays, à l’instar de ce qui a été fait en 2011 dans le contexte de la guerre civile syrienne.

A l’heure actuelle, le Secrétariat aux Migrations, chapeauté par la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, s’obstine à répondre à l’urgence afghane par une politique de refus total: pas de visa humanitaire, pas d’asile. “Seule une forte pression, émanant à la fois de la société civile et de partis politiques, pourra pousser le Conseil fédéral à accueillir davantage de réfugié-e-s en provenance d’Afghanistan”, relève Aldo Brina, chargé d’information du Service réfugiés du Centre social protestant.

Lire son interview dans le dernier numéro de Services publics.