Covid-19, les jeunes sont aussi impacté-e-s : vos questions, nos réponses

Accueil du Service Jeunes Jet Service du CSP Vaud

Les mesures de lutte contre le coronavirus décidées par le Conseil fédéral et par les cantons bousculent la vie quotidienne des jeunes et ont des conséquences directes, en particulier au travail et en formation.

Ci-dessous voici une compilation des questions-réponses et des liens utiles par rapport aux questions que notre public pourrait se poser durant cette période exceptionnelle. Cliquez sur le petit + plus voir la réponse à la question qui vous intéresse.

En formation et au travail en période de crise sanitaire

En cas de perte de travail (chômage partiel/technique) lié à l’épidémie de coronavirus, le Conseil fédéral a décidé, le 20 mars dernier, d’élargir le cercle des bénéficiaires ayant droit aux indemnités en cas de réduction des horaires de travail (RHT), qui sont des prestations de l’assurance-chômage, pour les personnes suivantes :

  • Personnes au bénéficie d’un contrat à durée déterminée
  • Apprenti-e-s
  • Personnes dont la position est assimilable à celle d’un employeur et leur conjoint-e travaillant avec eux
  • Personnes travaillant pour une entreprise de travail intérimaire

Pour ces personnes, une demande d’indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) peut être déposée par l’employeur auprès du Service de l’emploi. Cette disposition est supprimées dès le mois de juin. https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Arbeit/neues_coronavirus/kurzarbeit.html

En aucun cas, cette réduction de travail doit être compensée par des congés, vacances, récupération d’heures supplémentaires.

https://www.bsv.admin.ch/bsv/fr/home/assurances-sociales/eo-msv/grundlagen-und-gesetze/eo-corona.html

OUI. En cas de fermeture de l’entreprise décidée par l’entreprise elle-même, elle doit continuer à te verser ton salaire. En revanche, si c’est suite à une décision des autorités qu’elle ferme, elle est aussi responsable de te verser ton salaire avec la possibilité de faire une demande de RHT (voir question ci-dessus).

Même si tu travailles « à l’heure », de manière flexible, « sans heures garanties » ou en stage, tu as le droit au versement du salaire en cas d’empêchement de travaillerConcrètement, si tu as des horaires flexibles, celui-ci doit être calculé sur la moyenne de tes derniers salaires (en général 6 ou 12 mois, ou moins si ton contrat est récent ou que ton taux d’activité a augmenté récemment).

https://www.sud-vd.ch/coronavirus/

https://www.unia.ch/fr/monde-du-travail/de-a-a-z/coronavirus

La Confédération a instauré une allocation de perte de gain (APG) en cas de mesures prises pour lutter contre le coronavirus à laquelle les apprenti-e-s ont également droit si les conditions sont remplies.

Cette APG permet de couvrir la majeure partie du salaire pour les personnes qui seraient notamment empêchées de travailler pour garder un enfant de moins de 12 ans ou qui seraient placées en quarantaine sans possibilité de faire du télétravail. Tu peux te renseigner auprès du service RH de ton entreprise pour examiner si les conditions sont remplies.

https://www.bsv.admin.ch/bsv/fr/home/assurances-sociales/eo-msv/grundlagen-und-gesetze/eo-corona.html

https://www.caisseavsvaud.ch/fileadmin/user_upload/doc_apg_covid_schema_salarie.pdf

La sauvegarde de la santé des travailleurs étant primordiale, les apprenti-e-s ne peuvent se rendre sur le lieu de travail QUE si les directives édictées par l’OFSP sont strictement appliquées et respectées. Nous sommes d’avis que les apprenti-e-s devraient se rendre sur le lieu de travail uniquement dans les branches où l’activité est essentielle.

Lien vers les recommandations sanitaires : https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/so-schuetzen-wir-uns.html

Nous attirons ton attention sur le fait que le Canton de Vaud a chargé les soixante-cinq commissaires professionnels d’une tâche de surveillance renforcée des conditions de travail au vu de la crise sanitaire. https://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/organisation/dfj/sg-dfj/fichiers_pdf/dfjc_decision_168_mobilisation_commissaires_professionnels_covid-19.pdf

Restrictions dans les différents domaines d’activités :

https://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/themes/economie_emploi/entreprises/Q_A_Entreprises.pdf

Si tu as des doutes sur les conditions dans lesquels tu dois continuer à travailler, n’hésite pas à prendre contact avec le commissaire professionnel de ton secteur d’activité ou avec nous.

En tant qu’organisme qui défend les intérêts des jeunes, nous encourageons les employeurs à dispenser au maximum les apprenti-e-s de se rendre sur le lieu de travail.

Même s’il convient de faire preuve d’un peu de flexibilité compte tenu de la situation actuelle par rapport au plan de formation, aucune tâche qui présenterait un danger pour ton intégrité physique ou psychique ne peut t’être confiée. De même, tu ne peux te voir confier que des tâches qui sont proportionnées à tes aptitudes professionnelles et sous surveillance.

Nous attirons ton attention sur le fait que le Canton de Vaud a chargé les soixante-cinq commissaires professionnels d’une tâche de surveillance renforcée des conditions de travail au vu de la crise sanitaire et que des contrôles seront effectués.

Si tu as des doutes sur les conditions dans lesquels tu dois continuer à travailler, n’hésite pas à prendre contact avec le commissaire professionnel de ton secteur d’activité ou avec nous.

En tant qu’organisme qui défend les intérêts des jeunes, nous sommes d’avis, en ce qui concerne les apprenti-e-s, qu’une présence supplémentaire ne doit être ordonnée qu’avec beaucoup de retenue et qu’il faudrait idéalement laisser du temps aux étudiant-e-s en formation réquisitionné-e-s afin de leur permettre la poursuite des cours à distance.

Ces questions étant dépendantes des établissements de formation, nous te conseillons de suivre les informations auprès de ton établissement concernant la suite (examens, évaluations, etc.) et de ne pas hésiter à poser des questions et à faire valoir tes droits, également auprès du syndicat de ta branche professionnelle (https://www.uss.ch/luss/federations-affiliees) ou à nous contacter.

Le régime retenu pour la formation professionnelle a été précisé par le Conseil fédéral le 16 avril.

Cette année, il n’y aura pas d’examens finaux scolaires dans la formation professionnelle, ce sont la note d’expérience et la note d’école qui compteront.


Si tu es en dernière année, tu pourras obtenir ton certificat fédéral de capacité (CFC) ou ton attestation de formation professionnelle (AFP).  Les examens scolaires sont remplacés par la note d’expérience et la note d’école. En fonction de la profession, soit les apprenti-e-es doivent réaliser un examen pratique, soit l’entreprise formatrice doit procéder à une évaluation des prestations pratiques, pour autant que cela soit réalisable en respectant les mesures sanitaires. (Sinon, il y aura des dérogations). Tu recevras les informations détaillées directement par l’Office cantonal de formation professionnelle.


S’agissant de la maturité gymnasiale, les examens oraux et écrits sont annulés. Tu obtiendras ta maturité sur la base des résultats de la dernière année enseignée. Par contre, si tu es en situation d’échec, tu as la possibilité de faire des examens lors d’une session de rattrapage qui serait prévue en août.

Pour les maturités professionnelles, Le Conseil fédéral a annoncé, le 29 avril, la suppression de tous les examens finaux de maturité professionnelle. Tu pourras obtenir ton diplôme sur la base d’une note « école » qui correspond à la moyenne des notes obtenues dans chaque branche au cours des semestres suivis en école. Si tes notes sont insuffisantes, tu as la possibilité de passer des examens en août selon une procédure bien précise. Nous t’encourageons à t’informer sur les modalités d’examens.

Pour les étudiant-e-s en culture générale, vous devez avoir reçu un courrier qui vous annonce que la session d’examens de certificat d’École de culture générale de juin 2020 n’a pas lieu dans le canton de Vaud. Et qui précise les conditions de promotion, la validation des résultats obtenus avant le 13 mars comme résultats de l’année. Et le détail concernant le passage en Classe de maturité. Si tu n’as pas reçu les informations ou si quelque chose n’est pas clair pour ce qui concerne ta situation, nous t’encourageons à t’adresser à la Direction de ton école.

Pour ce qui concerne la maturité spécialisée, les conditions sont différentes selon les options. Tu dois avoir reçu une lettre avec tous les détails. Si ce n’est pas le cas, adresse-toi à la Direction de ton école.

Toutes les informations se trouvent sur le site de l’Etat de Vaud (y compris les lettres qui vous sont adressées) : informations sur la formation


Pour les hautes écoles et les universités, comme ces questions dépendent des décisions prises au niveau des établissements de formation, nous t’invitons à consulter les informations qui seront données dans les différents établissements.

Quelques liens utiles :

https://www.hes-so.ch/fr/covid-19-adoption-mesures-academiques-pour-16458.html

https://www.unil.ch/coronavirus/examens

https://www.vd.ch/toutes-les-actualites/hotline-et-informations-sur-le-coronavirus/informations-destinees-aux-parents-et-aux-professionnels-de-la-formation-dans-le-canton-de-vaud-coronavirus-covid-19/#c2062583

https://formationprofessionnelle2030.ch/fr/nouveau-coronavirus-et-la-formation-professionnelle-en-suisse/nouveau-coronavirus-actualites

Aussi, nous t’encourageons vivement à nous contacter si tu reçois un refus de bourse en raison d’un aménagement de ta formation lié aux conséquences du coronavirus (ex: prolongement des études).

Selon les informations trouvées sur le site du DFJC (communiqué du 3 avril 2020), « des entreprises pourraient tout simplement renoncer à rester ou à devenir des entreprises formatrices », « affaiblies par la crise économique que déclenche la pandémie ». Fort de ce constat, le Conseil d’Etat vaudois a invité le Conseil fédéral à examiner des mesures incitatives favorables à l’embauche d’apprentis.

Il n’est donc pas possible, à ce stade, d’avoir toutes les garanties concernant les places d’apprentissage, mais des solutions sont actuellement discutées au niveau politique.


En cas d’inquiétude pour une place d’apprentissage déjà trouvée, il est conseillé de se mettre directement en contact avec l’employeur afin d’obtenir une confirmation au sujet du début et du déroulement de la formation. Si un doute subsiste, adressez-vous aux conseillers-ères aux apprentis de sa branche.

Pour les jeunes qui n’ont pas encore de place d’apprentissage pour la rentrée 2020-2021, la recherche continue malgré la situation sanitaire exceptionnelle. Des offres sont disponibles sur les sites suivants :

Bourse des places d’apprentissage du canton de Vaud

Bourse suisse des places d’apprentissage 

www.yousty.ch/fr-CH   la plus grande plateforme suisse en ligne de places d’apprentissage.

L’Etat de Vaud a également crée une page spéciale avec des sources d’informations sur les métiers et toutes sortes de conseils pratiques pour trouver une place d’apprentissage :

https://www.vd.ch/themes/formation/orientation/chercher-une-place-dapprentissage-lettres-cv-etc/

Des conseils spécifiques pour rechercher une place d’apprentissage en temps de Coronavirus sont disponibles en cliquant sur le lien.

Questions en lien avec les bourses d’études

Nous t’encourageons à signaler à l’Office des bourses (OCBE) toute diminution de revenu (le tien ou celui de tes parents), même si elle n’atteint pas les 20% usuellement nécessaires à un nouveau calcul de ta bourse au vu de cette période de crise. Pour ce faire, tu peux adresser un e-mail à ton gestionnaire de dossier à l’OCBE dont l’adresse figure sur la première page de ta décision de bourse et fournir les documents attestant de cette baisse de revenus.

OUI, le formulaire de demande de bourse est en ligne sur le site de l’Office cantonal des bourses d’études https://www.vd.ch/prestation-detail/prestation/demander-une-bourse-detudes-ou-dapprentissage/.

Nous t’encourageons à déposer ta demande dès que possible, idéalement dès le mois d’avril afin que la décision et le premier versement te parvienne avant le début de la nouvelle année académique. Il faudrait dans tous les cas déposer la demande au plus tard au mois de juillet 2020 afin que la période considérée pour l’octroi d’une bourse débute au mois d’août.

Pour les renouvellements, tu as dû recevoir un mail de l’OCBE pour t’inviter à déposer ton renouvellement.

La loi actuelle sur les bourses d’études et d’apprentissage prévoit que – si toutes les autres conditions sont remplies – tu as la possibilité de bénéficier à nouveau de ta bourse d’études lorsque c’est la première fois que tu refais ton année.

Vu que la prise en compte de l’année ou du semestre de formation ainsi que les modalités des examens dépendent des décisions qui seront prises par les établissements de formation, nous t’invitons à prendre contact avec l’OCBE pour savoir quelles adaptations seront ensuite prévues par rapport au droit à la bourse d’études ou à prendre directement contact avec nous.

En cas d’interruption de formation, l’OCBE exige le remboursement du montant de la ta bourse qui correspond à la période durant laquelle tu n’étais plus en formation. Par exemple, si tu interromps ta formation au mois d’avril, la bourse correspondant aux mois de mai à juillet te sera demandée en remboursement.

Dans ce contexte, si tu n’as pas d’autre choix que de l’utiliser pour vivre, nous te suggérons de prendre impérativement contact avec le Centre Social Régional (CSR) de ta commune pour expliquer ta situation afin que ton minimum vital soit couvert et faire appel à nos services pour t’accompagner pour faire valoir tes droits si tu en as besoin.

Si ta formation a été interrompue en raison du COVID-19, tu restes considéré comme étant en formation au niveau des bourses d’études et tu ne seras pas amené à rembourser. Nous t’invitons à prendre contact avec l’OCBE pour plus d’informations.

Questions en lien avec mes finances

Plusieurs fondations et établissements de formation ont créé des dispositifs d’aide d’urgence pour leurs étudiant-e-s précarisé-e-s par la situation du COVID (perte de revenu car arrêt de l’activité exercée, examens reportés durant l’été et difficulté à trouver un job étudiant en raison de la situation sanitaire, …). Nous t’invitons à contacter au plus vite le service social de ton établissement de formation afin de leur demander ce qui est proposé. A défaut d’un service social, tu peux t’adresser au secrétariat, à un-e doyen-ne, à un-e médiateur-trice, un-e infirmier-ère scolaire ou tout simplement ton professeur. L’important est que tu signales ta situation et que les aides existantes puissent te parvenir.

Voici par exemple l’information sur le dispositif d’urgence de l’UNILhttps://www.unil.ch/sasme/fr/home/menuinst/soutien-aux-etudiantes/aide-durgence-covid-19.html

et sur celui des Hes-SOhttps://www.hes-so.ch/fr/covid-19-soutien-financier-etudiant-es-16696.html

Pour les étudiants de la HEPL, un formulaire est disponible en suivant ce lien: https://www.hepl.ch/cms/accueil/actualites-et-agenda/actu-hep/coronavirus-mesures-hep-vaud.html

Pour le étudiants de la HEIG à Yverdon, un courriel d’information détaillant les critères de l’aide a été adressé aux étudiant-e-s le 20 mai. Les dossiers de demande d’aide complets sont à adresser d’ici au 30 juin à l’adresse suivante: info-covid-19@heig-vd.ch


Il se peut également que tu aies droit à d’autres prestations sociales de la part de l’Etat si ta situation financière ou celle de tes parents s’est dégradée en raison du COVID-19. Voici le lien vers la page du site du Canton de Vaud qui décrit les types d’aides que tu peux solliciter en fonction de ta situation: https://www.vd.ch/toutes-les-actualites/hotline-et-informations-sur-le-coronavirus/solidarites-covid-19-aides-financieres-et-aide-a-la-vie-quotidienne. Si tu ne trouves pas de réponse à tes questions, que ta situation ne correspond à aucune décrite, ou encore qu’aucune aide ne peut t’être apportée bien que tu l’aies demandée, nous t’invitons à nous contacter sans tarder.


Bourse d’étude cantonale (OCBE): Si tu es étudiant, il se peut que tu aies droit à une bourse d’étude (non remboursable). Afin de savoir si tu remplis les conditions pour que ta demande soit étudiée par l’OCBE, un questionnaire d’éligibilité est en ligne en suivant ce lien: https://forms.gle/q9zqE1RF8XkCbBPv5 . Toutefois, si le résultat de ce questionnaire annonce un « préavis négatif », nous t’invitons à tout de même déposer ta demande de bourse ou à nous contacter, les questions ne correspondant pas toujours exactement à ta situation individuelle, et n’étant pas toujours faciles à comprendre, il se peut que ce soit tout de même possible. Voici le lien vers la page de l’office des bourses pour des informations plus générales: https://www.vd.ch/themes/formation/aides-financieres-aux-etudes-et-a-la-formation-professionnelle-bourses-ou-prets/informations-principales/

Si tu n’es pas étudiant ou que ta situation financière était déjà difficile avant l’apparition du COVID-19, il est important de te renseigner sur les aides et soutiens auxquels tu as droit. Voici quelques liens vers les aides principales et nous t’invitons à prendre contact avec nous afin que nous regardions ensemble plus précisément en fonction de ta situation.

  • Subsides à l’assurance maladie (OVAM): Tu peux déposer une demande en ligne et après l’évaluation de ta situation, en cas d’octroi, l’OVAM verse directement à ton assureur un montant mensuel couvrant tout ou partie de ta prime d’assurance maladie mensuelle https://www.vd.ch/themes/sante-soins-et-handicap/assurance-maladie/subside-a-lassurance-maladie/
  • Allocations de formation: Si tu es étudiant-e et âgé-e de moins de 25 ans, tes parents peuvent demander les allocations de formation (360.-/mois). Tu peux vérifier sur ce site si un droit est ouvert pour toi et quelle caisse de compensation est concernée: https://www.infoafam.zas.admin.ch/AlfaInfoWeb/ Si tu ne vis plus chez tes parents, il y a des possibilités pour que tu puisses les recevoir toi directement. Tu peux soit contacter directement la caisse de compensation soit nous contacter pour effectuer cette démarche ensemble.
  • Bourse d’étude cantonale (OCBE): Si tu es étudiant, il se peut que tu aies droit à une bourse d’étude (non remboursable). Afin de savoir si tu remplis les conditions pour que ta demande soit étudiée par l’OCBE, un questionnaire d’éligibilité est en ligne en suivant ce lien: https://forms.gle/q9zqE1RF8XkCbBPv5 . Toutefois, si le résultat de ce questionnaire annonce un « préavis négatif », nous t’invitons à tout de même déposer ta demande de bourse ou à nous contacter, les questions ne correspondant pas toujours exactement à ta situation individuelle, et n’étant pas toujours faciles à comprendre, il se peut que ce soit tout de même possible. Voici le lien vers la page de l’office des bourses pour des informations plus générales: https://www.vd.ch/themes/formation/aides-financieres-aux-etudes-et-a-la-formation-professionnelle-bourses-ou-prets/informations-principales/
  • PC famille: Si tu as un enfant âgé de moins de 16ans et que tu es domicilié dans le canton de Vaud depuis au moins 3ans, il se peut que tu aies droit à une aide pour les familles à bas revenus. IL s’agit soit d’une aide mensuelle, soit de remboursements des frais de garde ou maladie. Tu trouveras plus d’informations ainsi qu’un simulateur pour calculer ton éventuel droit en suivant ce lien: https://www.vd.ch/themes/soutien-social-et-aides-financieres/aides-a-disposition-et-comment-les-demander/pc-familles/

Durant cette période exceptionnelle, le Conseil fédéral a ordonné la suspension générale des poursuites jusqu’au 4 avril 2020 à minuit. Cette suspension s’est poursuivie avec les féries de Pâques qui ont duré jusqu’au 19 avril 2020 (vacances judiciaires). Il n’y a donc pas eu de procédure de poursuite intentée jusqu’au 19 avril.https://www.vd.ch/themes/economie/poursuites-et-faillites/coronavirus-suspension-des-poursuites-art-62-lp/

Cette suspension n’est plus d’actualité, il se peut donc qu’en cas de retard de paiement sans avoir contacté l’organisme à l’origine de la facture, une procédure de poursuite soit entamée.

La première étape est le commandement de payer que tu recevras par la poste (papier jaune). Tu as alors 20 jours pour payer le montant total et la procédure s’arrête là, sans inscription dans ton extrait de l’office des poursuites. S’il s’agit d’une erreur, que tu ne dois pas ce montant et dans ce cas uniquement, tu peux faire une opposition totale dans les 10 jours (case à cocher). Dans certains cas, une opposition partielle peut être envisagée (contester des frais,…) mais il faut en être sûr afin d’éviter des frais de procédure plus importants. Afin que nous puissions te donner plus d’informations tenant compte de ta situation, sur la suite de la procédure et si tu ne peux payer le montant demandé, nous t’invitons à nous contacter dès réception du commandement de payer.

Pour des informations plus générales et sur la suite de la procédure voici le lien de l’état de Vaud : https://www.vd.ch/themes/economie/poursuites-et-faillites/procedure-de-poursuite-ordinaire/vous-etes-poursuivi-debiteur/#c2025760

Oui, nous t’encourageons à déposer une demande « d’avance sur bourse » auprès du centre régional de ta commune ou de ta région. Pour savoir lequel contacter, tu peux suivre ce lien: https://www.vd.ch/themes/soutien-social-et-aides-financieres/trouver-un-centre-social-regional-csr/.

En cas de refus (plus de 25 ans, 2ème formation), de difficultés à trouver les informations, à déposer ta demande ou si tu ne comprends pas la réponse qui te serait donnée, tu peux prendre contact avec nous.

J’ai besoin de parler à quelqu’un, vers qui je peux me tourner ?

  • Pour les questions en lien avec la santé ou d’ordre psychologique : 0800 316 800 (Hotline Coronavirus)
  • Le numéro unique cantonal pour la détresse psychologique : 0848 133 133
  • Le numéro unique pour l’Est vaudois du centre d’accueil et d’orientation psychiatrique de la Fondation de Nant : 0800 779 779
  • La Main tendue : le 143
  • Pro Juventute pour les jeunes : le 147
  • Ton médecin généraliste et /ou psychiatre ou psychologue traitant
  • Les institutions de psychiatrie publique (Département de psychiatrie CHUV et Fondation de Nant

Pour prendre contact avec Jet Service 

Par téléphone au : 021 560 60 30 (répondance téléphonique du lundi au jeudi de 13h30 à 17h30)

Par mail à l’adresse suivante : jet.service@csp-vd.ch

Nous répondrons aux demandes dans la mesure de nos disponibilités.

Tu peux aussi aller sur la page qui donne tous les renseignements sur notre  Service jeunes Jet Service.